Romans

Présentation de Katharsis et Cathédrales de Brume:

Katharsis Mars 2010

pour commander Katharsis, cliquez sur le roman

Juillet 2033 : la Terre est désormais surpeuplée et le climat se réchauffe irréversiblement. Les tensions sociales s’accroissent et les émeutes de la faim se mêlent aux guerres pour la maîtrise du bien le plus précieux qui soit : l’eau.
Brutalement, l’humanité découvre les modalités d’un chantage orchestré par une mystérieuse organisation écoterroriste : Katharsis. Si ses principales revendications ne sont pas acceptées et validées par les Nations Unies dans un délai de trois semaines, une sanction terrifiante menacera l’existence même de notre civilisation.
Nucléaire et tellurique, la nature de cet ultimatum est progressivement révélée. Jusqu’à son issue finale… Claquemurés dans une navette spatiale aux dimensions exiguës, les premiers navigateurs pour Mars découvrent alors notre fantastique capacité de déréalisation de l’avenir. Au même instant, la Secrétaire Générale des Nations Unies doit négocier l’impossible avec 210 pays aux intérêts divergents, un journaliste vivant à Sarajevo éradique ses démons intimes ; une jeune crypto-gothic oscille entre ombre et lumière. Affolé, honteux ou prêt à se battre, chaque être humain se retrouve brutalement à l’aplomb de son propre abîme. 18 jours seulement… avant l’Apocalypse !

Katharsis est aussi en vente dans votre librairie

  • Chroniques de Katharsis:

KATHARSIS – Gil PROU et OKSANA

Mar 2010, chronique de Le Cimmérien

Avec Cathédrale de Brumes, Oksana et Gil Prou nous offraient un voyage sensationnel, fabuleux, aux confins de l’espace, de la solitude et des sens. Une œuvre poétique et philosophique, une œuvre inoubliable et qui pour moi valait tout simplement l’appellation de chef-d’œuvre. Mais le plus hallucinant c’est que les auteurs ne se sont pas arrêtés là et en changeant quelque peu de style et de thème, ils vont plus loin et nous offrent ici un nouveau chef-d’œuvre, un livre à lire absolument de par sa thématique et de par la façon toute intelligente et passionnante que les deux auteurs ont d’aborder les thèmes ici présentés et pourtant maintes fois rabâchés : la planète et son mal-être! Attention ce livre fait mal, très mal! lire la suite

_______________

Celle-ci est provoquée par des « terroristes » écologistes qui préfèrent accélérer l’extinction de l’humanité. Celle-ci leur paraît de toute façon inévitable à court terme sauf si les dirigeants du monde acceptent de prendre enfin de front les problèmes de déforestation et de réchauffement, ainsi, tant qu’à faire, que l’asservissement économique de la plus grande partie de l’humanité par quelques possédants. Et d’envoyer un ultimatum selon lequel à défaut de l’adoption sous 18 jours de lois sur ces trois problèmes, ils provoqueront un cataclysme ultime… lire la suite

_______________

Véritable miroir de l’humanité confrontée à l’une des plus incroyables sommations de toute son histoire, Katharsis risque fort de mettre un doigt «là où cela fait mal». Pour un réveil des consciences peut-être? lire la suite

_______________

La première chose qui frappe à la lecture de ce Katharsis, c’est le style des auteurs. Il ne trouve que peu d’équivalent dans les romans publiés récemment et certains passages lorgnent vers une pure poésie. Donc, tordons rapidement le cou à une idée reçue qui pourrait vous venir en lisant le résumé ci-dessus, il n’est nullement question ici d’action ou d’un quelconque Jack Bauer qui doit sauver la planète. Katharsis se situe à un tout autre niveau. Nous sommes ici sur le questionnement de la place de l’homme sur cette planète et de son devenir. L’un des plaisirs de lecture de ce roman consiste dans la dualité du chantage qui est fait à la population mondiale. Les éco-terroristes ont tort sur la forme mais raison sur le fond. Ce qui déclenche nombre d’interrogations quant au devenir de notre planète et sur notre action au quotidien. Sommes-nous prêts à renoncer à notre niveau de vie pour sauver la planète ? lire la suite

_______________

Katharsis ne doit pas rester un simple livre qui, une fois votre lecture achevée, se retrouvera à prendre la poussière dans votre bibliothèque. Il faut que vous en parliez autour de vous, que vous prêtiez ou offriez Katharsis à vos amis, car n’oubliez pas une chose : les décideurs politiques sont élus. Et vous avez la possibilité de les obliger à prendre en considération la planète que nous foulons du pied tous les jours. Vous savez ce qui vous reste à faire (tout du moins si vous habitez dans une démocratie…). lire la suite

_______________

« une anticipation fortement axée sur les préoccupations actuelles… » lire la suite

_______________

Cathédrales de Brumes Novembre 2009

Pour commander le roman cliquez sur l’image

Pétrifié au sein d’un sarcophage de cristal dérivant dans l’espace extragalactique, un naufragé est condamné à poursuivre une hallucinante odyssée pendant plusieurs millions d’années. Sans bouger. Et sans pouvoir mettre fin à ses jours…

Amaranth Heliaktor a pour seule compagne une sentinelle électronique qui l’aide à façonner les mondes virtuels qui lui servent d’exutoire. S’immergeant au sein d’un univers personnel qui se juxtapose à l’âpreté d’une réalité affolante, il émerveille ses sensations, son corps ; son âme. Au contact de la beauté absolue il fait des rencontres émouvantes, hallucinantes et sensuelles.
Puis il se damne avant d’accomplir l’ultime métamorphose.
Confronté à l’indicible, il se réfugie dans ces architectures oniriques qu’il nomme affectueusement… ses cathédrales de brume !

Cathédrales de Brume coécrit avec Gil Prou. Il est sorti en Octobre 2009 aux éditions Rivière Blanche (Black coat press)
Il est en vente sur le site de l’éditeur et dans plusieurs librairies.

Chroniques:

« Les amateurs de philosophie science-fictionnelle trouveront leur compte tandis que ceux qui aiment les textes au style choisi seront ravis. Cathédrales de Brume est un excellent roman il suffit simplement qu’il trouve le bon lectorat et au vu de la production générale cela lui sera assez difficile car des textes aussi fouillés ont assez peu leur place… » lire la suite
Deuskin

_______________

L’espace. Que connaissons-nous de l’espace? Cet infiniment grand au dessus de nos têtes. Si grand que l’on a du mal à le voir, à le penser dans son entier. Dans cet infiniment grand, une capsule spatiale à la dérive. A l’intérieur un homme seul, ou presque. Un homme qui porte le nom de Amaranth Heliakthor, pétrifié dans son sarcophage et condamné à vivre dans cette quasi solitude. Quasi solitude oui car à ces côtés une sentinelle électronique veille, une sentinelle programmée pour vivre quelques plus de mille ans. C’est peu, trop peu quand on sait qu’Heliakthor,par le biais de substances étranges, est condamné à vivre une éternité. lire la suite

_______________

 

« En fait, c’est à une vaste odyssée, proche de celle du Créateur d’étoiles d’Olaf Stapledon, emplie de vie extra-terrestre, que les deux auteurs nous invitent, une quête baroque, constituée surtout de dialogues et de descriptions ayant pour thème le sens de la vie dans une perspective à la dimension cosmique » … lire la suite
Maestro

_______________

« Une oeuvre surprenante et passionnante qui vous marquera à jamais. » lire la suite
Xavier

_______________

« Ce titre a fait parler de lui bien avant sa parution du fait de la participation d’Oksana à son écriture…  » lire la suite

_______________

« L’opus d’Oksana et Gil Prou, Cathédrales de Brume, publié aux éditions Rivière Blanche, est un roman remarquable dans le sens « qui doit être remarqué » mais aussi dans son ambition réalisée. L’histoire est attirante : un homme, envoyé dans l’espace pour un voyage au long court avec nombres de ses semblables, se voit contraint, par un de ces accidents dont le destin sait émailler l’existence, à une dérive infinie dans l’espace. Il ne peut bouger aucun membre de son corps. Il est enfermé dans un sarcophage de cristal. Il est conditionné pour survivre dans cette position plusieurs millions d’années. Et il dérive à travers les ondes cosmiques, sans fin. » lire la suite
_______________
« Le navigateur solitaire va chercher dans des personnalités connues la compagnie qui lui manque. Cela permet de brosser une large galerie de personnages. Et là, les auteurs n’ont pas peur des chocs culturels. Voir Jim Morrison discuter philosophie avec Héraclites peut poser des soucis intellectuels, tant cela est improbable. De plus, certains compagnons seront beaucoup plus exotiques, il faut donc laisser son coté terre à terre à part pour pouvoir profiter de cette errance poétique et philosophique.  » lire la suite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s