Chronique de Nyx et Thanatos

Une nouvelle chronique de Nyx et Thanatos.

Dès la préface qu’il a rédigée pour Nyx et Thanatos, Laurent Whale (romancier franco-britannique qui a été récompensé par de multiples prix littéraires dont le Prix Rosny Aîné, le Prix Masterton et le Prix Bob-Morane) trace les grandes lignes de cette épopée.

« Au-delà d’une cosmogonie originale, Oksana et Gil explorent l’infini des possibles où chaque phrase est un champ de diamants bruts qui ne demandent qu’à être cueillis. […] Explorateurs, pilotes, soldats de fortune et concepteurs d’univers, nagez entre d’étranges galaxies où le temps n’a pas cours. Laissez ce formidable sens du merveilleux si cher aux anglo-saxons vous transporter par-delà les vides infinis, tantôt brillant voyageur de l’éther et tantôt esclave. Tantôt reine et tantôt servante. Ne faites pas l’économie de vos envies ni de vos sentiments. Un livre d’Oksana et Gil, c’est autre chose qu’un simple empilement de pages sous une belle couverture. Non, c’est un voyage, un périple, une aventure dont vous sortirez burinés aux vents de l’espace, des feux au ventre et mille soleils au fond des yeux. »

Suite de Zalmoxis qui décrivait les destins croisés des survivants d’une humanité décimée par un impitoyable « hiver volcanique », Nyx et Thanatos explose les frontières d’une Confédération s’étalant sur 200 millions d’années−lumière.

Afin de lutter contre les terrifiants Sulphylïshs qui prétendent dominer tous les empires de la Confédération des trois Amas, les survivants d’une humanité suicidaire et leurs alliés extraterrestres devront partir en quête de civilisations positionnées à près d’un milliard d’années-lumière.

Cette titanesque odyssée leur permettra de découvrir des êtres qui défient l’entendement par leur apparence et leur faculté de vivre dans cinq ou six dimensions spatiales. En dépit de leurs différences, ces créatures fantasmagoriques s’uniront afin de briser le joug de tyrans qui martyrisent les peuples et pillent les richesses des planètes qu’ils annexent afin de nourrir une inextinguible soif de puissance.

La solution existe. Elle est lointaine. Extraordinaire. Fabuleuse.

L’omnipotente créature susceptible d’éliminer la menace que les Sulphylïshs font peser sur la Confédération est aussi la seule qui soit capable de voguer d’univers en univers au sein du multivers. Dans sa préface, Laurent Whale résume l’âme de ce roman dantesque en une phrase : « Le goût de l’hypothèse ultime, la chasse de l’absolu. »

Oksana et Gil Prou suggèrent à plusieurs reprises que ce gigantesque multivers qui crée de nouveaux mondes à chaque seconde est sans commencement et sans fin. On peut aisément comprendre qu’une structure qui s’auto-reproduit et se ramifie sans cesse soit éternelle. Il est plus déroutant de penser qu’elle n’a jamais eu de commencement.

Espérons que les auteurs dévoileront enfin cet ultime et fascinant mystère dans un prochain roman.

Laurent Whale qui a rédigé la préface – Photo : Pascale Doré

Lien vers la chronique : https://www.babelio.com/livres/Oksana-Nyx-et-Thanatos/1342733

Pour se procurer le livre : https://www.riviereblanche.com/blanche-2190-nyx-et-thanatos.html 

Oksana présente Nyx et Thanatos

Le festin de Tisiphone sur Babelio

Une nouvelle chronique du Festin de Tisiphone sur Babelio :

 

https://www.babelio.com/livres/Oksana-Le-Festin-de-Tisiphone/1328440

 

Le festin de Tisiphone orchestre les destinées de plusieurs familles qui se retrouvent au même endroit afin de vivre une surprenante odyssée intérieure. Ce thriller fantastique commence presque comme une comédie. Cependant, l’atmosphère s’alourdit rapidement. L’onirisme se glisse entre chaque page et le lecteur réalise alors que le visible n’est que l’épiphanie de l’invisible. Au sein d’une crypte aménagée dans un manoir baroque, plusieurs tableaux deviennent des univers inquiétant. Dangereux. Épouvante, érotisme et réminiscences d’un passé enfoui dans l’imaginaire de la plupart des membres de cette aventure immobile deviennent les règles d’or d’un jeu qui n’amuse plus personne.
Vieille de plus d’un siècle, une terrifiante et implacable vengeance s’abat alors.

Ce thriller qui joue avec le fantastique et l’horreur met en scène des personnalités fortes et déroutantes. Certaines sont très inquiétantes comme Ophélie et Aglatide, les deux étranges assistantes du vieux majordome dont le rôle devient crucial au fil des immersions au cœur de tableaux qui distillent l’effroi. le personnage essentiel : DarkIsis, symbolise la quintessence d’une intelligence brillante. Toujours prête à ouvrir toutes les portes, se confronter à tous les défis.
Dans ce domaine, le manoir niché au centre d’un vaste parc en Ardèche constituera l’écrin idéal pour les expériences les plus folles. Les plus déroutantes. Les plus affolantes aussi.

 

Disponible chez Rivière Blanche :

https://www.riviereblanche.com/blanche-2199-le-festin-de-tisiphone.html

 

Oksana présentant Le festin de Tisiphone