Deux chroniques de notre nouveau roman

Oksana présentant Le festin de Tisiphone

 

Deux chroniques de notre nouveau roman : Le festin de Tisiphone, parues sur le site Plume Libre et sur Babelio.

https://www.plume-libre.com/index.php?option=com_content&view=article&id=4579:oksana-a-gil-prou-festin-tisiphone&catid=82:fantastique-horreur&Itemid=85

https://www.babelio.com/livres/Oksana-Le-Festin-de-Tisiphone/1328440

Le site Plume Libre

 

Ce roman est tiré d’un scénario que nous avions écrit pour une série TV : « Cauchemars à louer » dont le concept a été imaginé par Joël Houssin. Nous avons donc participé à l’écriture de certains scénarios avec Valérie Fadini et Joël Houssin.

En dépit des succès des scénarios de Joël au cinéma (Ma vie est un enfer, Dobermann) ou à la télévision (Les Bœufs-carottes, David Nolande, Éternelle et plusieurs épisodes de Navarro ou Commissaire Moulin) ce concept atypique est toujours coincé dans les tiroirs des sociétés de productions. Joël nous a donc donné la possibilité de transformer l’un de nos scénarios en roman.

Le manoir où se déroule l’odyssée immobile qui vire au cauchemar.

 

Résumé en 4eme de couverture :

La société Arkhadium l’affirme : Rêver… et nous ferons le reste !

À la fin du printemps 2022, plusieurs personnes vont se retrouver pendant une semaine dans un manoir isolé au cœur de l’Ardèche afin de vivre une aventure unique.

Construite en 1905 par Balthazar Anguissoli, un excentrique ayant fait fortune dans le commerce du caoutchouc naturel, la demeure est vaste, entourée d’un grand parc et cernée de hauts murs. Balthazar copiait des toiles de la Renaissance et du XIXe siècle. Ces peintures ornent désormais une salle souterraine.

Dès le premier jour, les tableaux s’animent et deviennent scènes de vie, scènes de libertinage, mais aussi scènes de massacre. Les participants à cette expérience comprennent alors qu’ils sont tous liés par un terrible secret.

Puis, l’effroyable vengeance s’accomplit : le festin de Tisiphone !

DarkIsis : le personnage central du roman. Photo : Seï
Ce tableau d’Antoine Caron : Les massacres du Triumvirat (1566) symbolise la fin de l’aventure pour la plupart des participants à cette « odyssée intérieure »…

 

Chronique Plume Libre

Nouveau roman du duo d’auteurs très prolifique Oksana et Gil Prou, Le festin de Tisiphone est, contrairement à leurs habitudes, un roman qui se passe de nos jours et sur Terre, ce qui est assez rare dans leur bibliographie pour le signaler. Donc, pour une fois, le lecteur se retrouve dans un univers familier. Très rapidement, les auteurs nous présentent une galerie de personnages qu’ils vont plonger dans un univers feutré, inattendu et onirique avec un relent de Cluedo sans meurtre, mais nappé de mystère.

Les chapitres, assez longs, prennent le temps de bien détailler chaque personnage, ce qui leur donne une certaine épaisseur et, par conséquent, nous permettent d’être plus empathiques avec eux. Même les personnages, sur le papier, moins sympathiques, nous interpellent quand même, car le lecteur peut comprendre les motivations du personnage. C’est une des grandes réussites du roman et des romans de ce duo en général, la caractérisation de leurs personnages.

Dans ce roman, bien que se déroulant dans notre référentiel, les auteurs trouvent rapidement moyen de nous faire évader dans des univers différents, à des époques passées, comme si le réel les limitait dans leurs imaginations. Et ces excursions sont le lieu de pérégrinations ébouriffantes pour le meilleur comme le pire, ce qui constitue la moelle épinière du roman.

Oksana et Gil Prou signent ici un de leur meilleur roman et celui-ci constitue une très bonne introduction à leur univers si unique. J’encourage donc le lecteur ne connaissant pas ce duo d’écrivain à se jeter sur ce roman.

N’hésitez pas à venir goûter ce festin !

 

Le Festin de Tisiphone, parution mai 2021. Éditions Rivière Blanche

https://www.riviereblanche.com/blanche-bl2199-le-festin-de-tisiphone.html

Aglatide : l’une des deux inquiétantes assistantes du majordome du manoir.
L’abbaye en ruines située dans le parc du manoir dissimule un hallucinant secret.

 

Chronique dans Babelio :

Le festin de Tisiphone orchestre les destinées de plusieurs familles qui se retrouvent au même endroit afin de vivre une surprenante odyssée intérieure. Ce thriller fantastique commence presque comme une comédie. Cependant, l’atmosphère s’alourdit rapidement. L’onirisme se glisse entre chaque page et le lecteur réalise alors que le visible n’est que l’épiphanie de l’invisible. Au sein d’une crypte aménagée dans un manoir baroque, plusieurs tableaux deviennent des univers inquiétant. Dangereux. Épouvante, érotisme et réminiscences d’un passé enfoui dans l’imaginaire de la plupart des membres de cette aventure immobile deviennent les règles d’or d’un jeu qui n’amuse plus personne.

Vieille de plus d’un siècle, une terrifiante et implacable vengeance s’abat alors.

Ce thriller qui joue avec le fantastique et l’horreur met en scène des personnalités fortes et déroutantes. Certaines sont très inquiétantes comme Ophélie et Aglatide, les deux étranges assistantes du vieux majordome dont le rôle devient crucial au fil des immersions au cœur de tableaux qui distillent l’effroi. Le personnage essentiel : DarkIsis, symbolise la quintessence d’une intelligence brillante. Toujours prête à ouvrir toutes les portes, se confronter à tous les défis.

Dans ce domaine, le manoir niché au centre d’un vaste parc en Ardèche constituera l’écrin idéal pour les expériences les plus folles. Les plus déroutantes. Les plus affolantes aussi.

Ophélie : l’autre assistante du majordome. Leur rôle s’avérera essentiel… Photo : Meik Reinhardt
Oksana, Gil et des lecteurs lors d’un Salon du Livre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s