Zalmoxis : notre sixième roman paraîtra le 1er Mai 2016

Couverture de Zalmoxis

Couverture de Zalmoxis

 

Notre sixième roman : Zalmoxis paraîtra au début du mois de mai 2016 aux Éditions Rivière Blanche.

C’est une suite lointaine (huit siècles et demi plus tard !) de Katharsis.

Ce roman est le premier opus d’une trilogie de Science-Fiction qui se poursuivra avec Nyx et Thanatos et Le testament de la lumière.

 

Voilà le prologue :

 

L’humanité s’est suicidée le 22 juillet 2033 à 3 heures GMT.

18 jours plus tôt, une organisation écoterroriste qui se faisait alors appeler Katharsis lança un ultimatum aux dirigeants de la planète et aux Nations Unies.

Cette requête en forme de chantage s’articulait autour de plusieurs impératifs visant à préserver notre planète et l’avenir de nos descendants. Ce groupe précisa aussi la nature de la sanction en cas de refus : l’explosion simultanée de huit ogives thermonucléaires de forte puissance au sein des caldeiras des supervolcans de Yellowstone (Wyoming) et du lac Toba (Sumatra).

Les Nations Unies refusèrent.

Et les explosions eurent lieu !

Quelques milliers de kilomètres cubes de cendre, de lave et de magma furent donc projetés dans l’atmosphère. Un épais nuage envahit très vite la planète et bloqua la majorité des rayons solaires. Un effroyable et durable hiver volcanique déferla sur la Terre. La température moyenne chuta de 15° en quelques décennies.

Privée rapidement d’énergie, la civilisation bascula dans la barbarie et la population décrût à une vitesse vertigineuse. Un siècle plus tard, toute trace de l’arrogance humaine avait définitivement disparue. Peu à peu, les villes devinrent des villages, les villages se transformèrent en campements et les campements se métamorphosèrent en nécropoles.

Le 30 mai 2248 jaillit enfin le dernier cri du dernier des humains. Tenant entre ses bras le corps pétrifié de son fils mort de faim et de froid, l’ultime survivant se jeta du haut d’une falaise de glace.

Depuis cette date fatidique, la surface de notre planète ne comporte plus aucune trace des êtres humains qui la peuplèrent pendant sept millions d’années.

Mais l’humanité n’a pas totalement disparu pour autant. Elle s’est en réalité scindée en deux.

Nous sommes en 2882 au sein d’une caverne profondément enfouie dans l’écorce terrestre. Quelques milliers de femmes et d’hommes survivent dans une chaleur étouffante. Leur destin est instrumentalisé par plusieurs divinités chthoniennes implacables et ogresses.

Les derniers survivants s’entre-haïssent et jouent au bilboquet…

 

Caverne Zalmoxis

Caverne Zalmoxis

Oryxianna : la reine de Zalmoxis 1 et demi-sœur d’Asharhaddon

Oryxianna : la reine de Zalmoxis 1 et demi-sœur d’Asharhaddon

Intérieur d'un vaisseau Khataphractä

Intérieur d’un vaisseau Khataphractä

La cruelle Asharhaddon

La cruelle Asharhaddon

L'étrange planète Népenthium

L’étrange planète Népenthium

Marie Stuart : la meilleure amie des Khataphractä

Marie Stuart : la meilleure amie des Khataphractä

La planète des Viminalis

La planète des Viminalis

Helyamphora : la redoutable amazone au service de la reine de Zalmoxis 1

Helyamphora : la redoutable amazone au service de la reine de Zalmoxis 1

L'abîme sans fin.

L’abîme sans fin.

Fête tragique dans la caverne Zalmoxis 2

Fête tragique dans la caverne Zalmoxis 2

Izhumiäal : la reine de Zalmoxis 2

Izhumiäal : la reine de Zalmoxis 2

S'extraire enfin des cavernes Zalmoxis

S’extraire enfin des cavernes Zalmoxis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s