Notre septième roman : « La crypte des fantasmes »

 

La crypte des fantasmes

La crypte des fantasmes

Notre septième roman : « La crypte des fantasmes » paraîtra en 2016 aux Éditions L’ivre-Book.

C’est un thriller fantastique qui s’inspire d’un scénario que nous avions écrit pour Joël Houssin dans le cadre d’un série TV dont il avait imaginé le concept.

Cette série n’étant pas en cours de production pour le moment, Joël nous a donné son feu vert afin que nous puissions écrire un roman en nous inspirant de cette étrange histoire de vengeance vieille de plus d’un siècle.

L’héroïne du thriller : DarkIsis, affirme que notre univers n’est que l’hologramme tridimensionnel d’un univers quadridimensionnel.

A-t-elle raison ?

 

En attendant : voilà l’histoire en quelques lignes…

La société Arkhadium le promet depuis quelques semaines à grand renfort de pub dans les médias les plus prestigieux : Rêver, et nous ferons le reste !  Dans ses brochures et sur son site, elle réinterprète même le célèbre vers de Shakespeare en précisant : nous sommes l’étoffe de vos rêves…

À la fin du printemps 2015, plusieurs personnes qui ne se connaissent pas, pour la majorité d’entre elles en tout cas, vont se retrouver pour une semaine dans un manoir isolé au cœur de l’Ardèche. La promesse faite par Arkhadium était claire : vous vivrez une aventure unique en découvrant un monde fantastique aux limites presque infinies : vous-même !

Au début, le contrat est parfaitement rempli.

Le manoir est vaste, confortable et luxueux. Trois personnes (dont un étrange majordome et deux femmes adeptes des expériences BDSM) sont au service des huit « invités ». Ceux-ci se répartissent en trois groupes : Paul, le Directeur du Marketing d’une grosse entreprise filiale d’un géant coréen et Coralie, son assistante. Il y a aussi une sœur, Virginie, et ses deux frères : Sylvain et Maxime. Enfin, le groupe se complète d’un couple : Morgane et Thierry, ainsi que de la sœur de Morgane. Plus jeune, cette dernière : Eva est une geek qui écrit un roman fou de plus de 10 000 pages. Son pseudonyme : DarkIsis.

L’ensemble est vaste, entouré d’un grand parc et cerné de hauts murs. À l’intérieur, chacun est libre de faire ce qu’il veut. Mais les limites de la propriété ne peuvent pas être franchies pendant le séjour, c’est un impératif exigé par Arkhadium et accepté par les participants à cette étrange aventure intérieure. Les téléphones sont inopérants ici.

Le manoir a été construit en 1905 par Balthazar Anguissoli, un excentrique ayant fait fortune dans le commerce du caoutchouc naturel. Dès la fin du XIXe siècle, il possédait des milliers d’hectares de plantation d’hévéa à Java et à Sumatra. Passionné et artiste, Balthazar peignait dans un style très académique et caractéristique de l’époque pré-impressionniste. Il copiait principalement des toiles illustres de la Renaissance, du XVIIIe et du XIXe siècle, représentant des scènes bucoliques, mythologiques ou plus franchement licencieuses.

Ces tableaux, généralement de très grandes tailles, ornent toujours une salle souterraine très spéciale que le majordome appelle la crypte des fantasmes.

Mais, dès la première nuit, d’étranges phénomènes surviennent. Au fil des jours, les participants à cette expérience se rendent compte qu’ils vont découvrir beaucoup de choses sur eux-mêmes. Et cela les fascine. Mais ils comprennent aussi qu’ils ne sont pas réunis ici par le simple fait du hasard. Ils sont tous liés par un terrible secret qui impliqua leurs ancêtres dans le cadre d’une tragédie qui terrorisa les populations qui travaillaient au tout début du XXe siècle dans les plantations d’hévéas de Balthazar.

Au fil des quatre premiers jours, les participants à cette odyssée intérieure se rendent compte qu’ils vont découvrir beaucoup de choses sur eux-mêmes dans le cadre d’une expérience holistique très étrange qu’Arkhadium appelle : « La victoire de l’hippocampe ». Et cela les fascine.

Peu à peu, certains tableaux les engloutissent chaque nuit par groupe de deux. Ces peintures de Mantegna, Füssli, Leighton et Turner, deviennent scènes de vie et de supplices, scènes de libertinage, scènes de cauchemar ou d’incendies tragiques. Mais elles vont surtout devenir scènes de vengeance, juste avant l’ultime découverte qui métamorphosera brutalement l’inquiétude sourde en effroi.

Puis la prophétie s’accomplira. Une effroyable vengeance qui les positionnera alors à la verticale de l’Enfer !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s