Zalmoxis : parution en 2016

vers la planète Nepenthes

Vers la planète Népenthium où se situe le cœur stratégique de la Confédération des trois Amas

L’un de nos nouveaux récits : « Zalmoxis« , paraîtra en 2016 aux Éditions Rivière Blanche.

C’est le premier roman d’une tétralogie de SF qui se prolongera avec : « Nyx et Thanatos », « Le testament de la lumière » et « L’abîme des Hexastylis ».

Zalmoxis

Zalmoxis

Voilà déjà sa présentation :

Huit siècles après le cataclysmique hiver volcanique provoqué par « Katharsis » (voir notre second roman paru en 2010), il n’y a plus aucun être humain à la surface d’une Terre pétrifiée dans la glace. Mais quelques rescapés survivent encore. Ailleurs !

Les lointains descendants d’une humanité scélérate qui avait organisé son propre suicide en 2033 se répartissent désormais en deux groupes que tout oppose.

Les premiers (moins de 4 000) vivent difficilement au sein des deux dernières cavernes Zalmoxis qui ont résisté aux envahissements successifs conduisant à la destruction totale de l’humanité. Profondément enfouis dans le sol, ces survivants subissent une chaleur atroce, pratiquent des sacrifices humains et s’aveulissent face aux exorbitantes exigences d’une théocratie cruelle.

Les seconds (moins de 800) sont tous les descendants des douze courageux explorateurs qui s’étaients posés sur Mars quelques mois après les éruptions des deux supervolcans dévastant notre planète. Au contact permanent de trois civilisations extraterrestres luttant contre la volonté hégémonique des habitants de la grande Galaxie Noire, ces survivants vivent désormais sur la planète rouge ou au sein d’une gigantesque sphère séparée en deux par des plateaux antipodiques et qui vogue dans l’atmosphère tumultueuse de Jupiter. Une guerre fratricide opposant les occupants des deux cavernes Zalmoxis, ceux-ci risquent de s’autodétruire totalement.

Eléments d’apaisement, les « pangolins d’acier » ne parviennent pas à juguler les haines opposant la reine Oryxianna à sa demi-sœur : Asharhaddon.

De rivalités amoureuses en complots soigneusement ourdis sur fond de tortures, le sort des rescapés des deux cavités Zalmoxis semble scellé. Conséquence affolante d’une consanguinité effrénée, des êtres à deux têtes (les Xiphodyms) prolifèrent désormais. Ils prennent une importance capitale et deviennent simultanément problème et solution.

Il est toutefois trop tard et l’ultime ordalie va sanctionner toute forme d’espoir.

Mais les humains qui vivent placidement sur Mars et Jupiter avec leurs étranges amis extraterrestres ont besoin de l’énergie brouillonne des humains cloîtrés dans leurs cavernes surchauffées. Conscients du fait que leur vie sybaritique les fragilise face aux hordes belliqueuses des envahisseurs venant de la Galaxie Noire, ils souhaitent extraire les humains des cavernes Zalmoxis des ténèbres de la Terre. Raffinés, sensuels et désormais doués d’une capacité de réincarnation éternelle (l’Hyporixis) qui s’avère être une arme à double tranchant, les humains de Mars ont besoin des humains enfouis dans les entrailles de notre planète et qui ne songent qu’à s’étriper bestialement.

Mais pourront-ils les sauver à temps ?

Au cœur d'une Confédération regroupant des milliers de galaxies et 1 380 espèces intelligentes

Au cœur d’une Confédération regroupant des milliers de galaxies et 1 380 espèces intelligentes

La planète Népenthium où vivent les Phactres

La planète Népenthium où vivent les Phactres

Helyamphora, le meilleur soutien de la reine Oryxianna

Des univers naissent à chaque seconde...

Des univers naissent à chaque seconde…

Les étranges cavernes Zalmoxis

Les étranges cavernes Zalmoxis

La planète Algys

La planète Algys

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s