L’ère noétique

Pourrons-nous -rapidement- mettre en oeuvre une vision holistique du monde, des autres et de nous-mêmes ?

Nous venons de changer de Monde…

Naturellement, la crise économique actuelle bouleverse nos priorités et chacun s’interroge, s’inquiète ; se panique parfois.

Mais le vrai changement se situe bien au-delà de la remise en cause du libéralisme outrancier et de son cortège d’erreurs tragiques. Le vrai changement est lié au fait que nous entrons, insensiblement il est vrai, dans une ère nouvelle qui marginalisera le processus intellectuel qui nous englue depuis quelques siècles et qui affirme que le réel est obligatoirement réductionniste et logique.

Les sciences du complexe démontrent que cet axiome est erroné et qu’un Tout est rarement la simple addition de ses composantes. Bien au contraire, un Tout symbolise bien plus que la somme de ses parties.

Nous le savons tous déjà, plus ou moins intuitivement. Mais la mise en œuvre d’un réseau de connaissance planétaire accessible immédiatement, et au sein duquel chacun peut équitablement contribuer, modifie totalement cette logique purement mécaniste du monde qui tyrannisa nos espérances, notre curiosité et notre capacité d’émerveillement.

Une qualité beaucoup trop rare à notre époque…

Nous entrons donc tout doucement dans une nouvelle ère : l’ère noétique.

Le préfixe grec noos  signifie connaissance, intelligence, esprit. La science qui s’adosse à cette émergence s’appelle la noétique. Elle se concentre sur l’étude et le développement de toutes les formes de connaissance et de création qui engendrent et nourrissent la noosphère.

Prémonitoirement esquissée par Pierre Teilhard de Chardin, la noosphère définit la masse de savoirs et d’informations qui recouvre notre planète de ses réseaux. Un grand merci à l’ADSL…

Dans le cadre d’une ère noétique débarrassée du carcan d’un réductionnisme stérile, les nouvelles ambitions humaines seront cognitives et culturelles, imaginatives et créatives.

La vertu essentielle sera le talent : intelligence, intuition, imagination.

L’Homme ne sera plus narcissiquement le centre et l’aboutissement de tout, mais redeviendra un chaînon majeur dans le processus de l’évolution.

Notre responsabilité sera alors de passer de la sociosphère, monde des sociétés humaines qui repose sur le politique et l’économique (et dont les crises actuelles démontrent les limites et l’extrême dangerosité), à la noosphère où les qualités humaines développées nous permettront, peut-être, d’endiguer notre processus suicidaire actuel.

Cette « révolution douce » sera singulièrement simplifiée par le développement accéléré de technologies qui ouvrent des horizons inédits en matière de connaissance et de créativité.

Dans cette optique, la seule issue possible pour nous consisterait à survaloriser quelques comportements simples et facilement accessibles à tous. On peut citer ici :

–          remplacement de la logique du « ou » par la logique du « et »,

–          privilégier les approches globales et holistiques (dans notre thriller écologique qui vient juste de paraître : « Katharsis », nous prônons par ailleurs la mise en œuvre d’une vision holistique du Monde…) au détriment des approches purement mécanistes et réductionnistes,

–          réconcilier rationalité et intuitivité,

–          sortir enfin des logiques pyramidales et outrancièrement hiérarchiques. Là encore, la crise actuelle révèle crûment les limites de ce système qui confine à l’absurde et détruit l’humain,

–          privilégier les réseaux sociaux riches et fluides ; c’est le fondement même de la noosphère : richesse et fluidité…

–          se réapproprier une relation forte avec la Nature, le cosmos et la vraie vie, sans tomber dans les excès d’un panthéisme de carnaval,

–          remplacer progressivement les logiques d’appropriation et de pouvoir au profit des logiques d’association et d’échange.

Réussirons-nous à vaincre nos démons ? Réussirons-nous à ouvrir enfin cette « porte psychique » colossale qui simplifierait et apaiserait les relations humaines ?

Remémorons-nous cette donnée toute simple : nous serons neuf milliards d’êtres humains en 2050 !!!

A première analyse (il suffit de regarder les journaux télévisés pendant une semaine pour s’en convaincre) cette ambition est généreuse, intelligente ; mais sans aucune chance de succès.

Peut-être…

Mais il convient de se souvenir ici d’une civilisation qui parvint presque à maintenir cette harmonie frôlant le miracle. Il s’agit de la civilisation minoenne qui prospéra en Crête pendant de nombreux siècles avant qu’un volcan capricieux se déchaîne et broie ce magnifique exemple d’association entre les êtres.

Pour réussir il suffirait d’écouter Goethe lorsqu’il évoque « la grammaire mystérieuse qui décline pavot et roses » (Le livre du Paradis).

Saurons-nous structurer à la perfection la grammaire mystérieuse qui conjugue pavot et roses ?

Réponse dans moins de dix ans…

Publicités

2 commentaires sur “L’ère noétique

  1. il me semble bien que l’humain est aveugle et sourd, à son environnement réel et inconcret ;
    Des signes et perceptions ne nous sont pas visible ,juste sugèrées.
    L’inconnu ,l’étrange ,apparait de plus en plus à nos esprits inconscients.
    Notre solitude ; l’inquètude génerèe par nos problémes nous livrent à de multiples croyances et nous lies .
    L’homme en danger , son entendement en constantes recherche de remèdes .
    Ou est la véritée sur ces choses et réflexions qui stimule notre quette .
    L’évidence se fait sentir de plus en plus ;nous sommes insatisfait de notre condition actuelle ,et nous espéront acquérir de nouvelles capacitèes.
    Et preuves d’autre soutiens .
    Nos façons de vivre ,nos sociétèes prèsentes ne nous sécurisent plus.
    Nous espéront ; acquérir où faire apparaitre de nouveaux developpements .
    Nous sommes ;peu-etre à l’aube ; à l’influence , à l’essence de nouvelles possibilitées jusqu’ici insoupconnèes .
    Croyez -vous qu’il soit résonnable de l’espérer !
    Nos perceptions sont endormies , où refoulées , pourquoi ?
    Maintenant un nouvel élement ,de remise en questions est présent !
    Notre raisonnement ne serait plus logique!
    Sommes-nous devenus tous malade ,ou une voie se concrétise!
    Notre inconscience se fait plus grande.
    Espéront que l’ére Noétique nous apporte se qui nous manque .

  2. Merci pour cette belle pensée qui j’espère trouvera de plus en plus d’échos et espérons deviendra universelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s